Halloween : saviez-vous que ces 5 chansons parlaient en fait de meurtres ?

Posted by Astrid | October 31, 2016 | Uncategorized


Vous pensez que les chansons pop ne parlent que d’amour, de sexe, d’argent et …de sexe ? Eh bien non, de nombreux artistes n’ont en réalité pas peur de s’aventurer dans un univers nettement plus sombre.

C’est Halloween, et si vous n’avez pas envie de réentendre comme chaque année le générique de Ghostbuster ou de vous goinfrer de bonbons qui collent aux dents et qui piquent la langue, écoutez 5 chansons qui vont vraiment vous donner le cafard.

 

  1. Eminem – Stan

halloweeneminem1

Stan est le troisième titre qui figure sur The Marshall Mathers LP sorti en 2002. Il y est question d’un fan un peu dérangé qui inonde Slim Shady (l’alter-ego d’Eminem) de lettres délirantes. Slim ne répondant pas à ses lettres, Stan s’enregistre en train précipiter sa voiture hors d’un pont, avec sa petite amie (jouée par Dido dans le clip, qu’on entend également dans le morceau) dans le coffre. Au même moment, Slim commençait à répondre à Stan, ironie du sort…

 

    2. Bob Marley – I Shot The Sheriff

halloweenbobmarley2

Le hit reggae légendaire de 1973 est assez explicite ; il est question d’un homme « who shot the sheriff but he didn’t shoot the deputy ». Les paroles de la chanson font au départ penser à un acte de légitime défense contre le sheriff, mais l’ex petite amie de Marley, Esther Anderson, a une autre version : la chanson n’aurait en réalité rien à voir avec des questions de justice ou de politique. Elle raconte en fait qu’à l’époque Marley était opposé à ce qu’Esther utilise la pilule contraceptive et le sheriff de la chanson serait le médecin qui la lui avait prescrite.

 

3. Queen – Bohemian Rhapsody 

halloweenqueen3

Ce morceau culte serait en fait une chanson à propos de la mort. Derrière des envolées mélodieuses et des paroles enivrantes (des vagues souvenirs de séances de karaoké vous reviennent ?), il est question d’un meurtre de sang-froid et d’une balle dans la tête. Toujours envie de chanter de votre plus belle voix « nothing really matters » ?

 

4. Sufjan Stevens – John Wayne Gacy, Jr

Le titre John Wayne Gacy, Jr fait partie de l’album Illinois qui raconte l’Illinois d’un point de vue historique, culturel et personnel. Pourquoi écrire une chanson sur le sérial killer le plus connu des Etats-Unis, qui a violé et étranglé 33 adolescents entre 1972 et 1978 ? Le fait que Gacy cachait les corps dans sa maison tout en continuant à mener une vie « normale » et qui se rendait à des fêtes entre voisins habillé avec un costume de clown a notamment inspiré Stephen King pour la publication de son roman d’horreur Ça en 1986. En se penchant sur la personnalité de ce meurtrier, Sufjan Stevens voulait souligner la fascination morbide de l’Amérique pour les serial killers (85% des plus meurtriers qui ont fait le plus de victimes viennent des Etats-Unis). Evidemment sans chercher à apporter une justification, il parvient à aborder avec subtilité l’être humain qui existe derrière le monstre.

 

5. The Smiths – Suffer Little Children

halloweensmiths5

Si vous avez grandi en Angleterre, vous avez certainement entendu parler des Moors Murders. Entre 1963 et 1965, les serial killers Ian Brady et Myra Hindley ont assassiné cinq enfants âgés de 10 à 17 ans et enterré leurs corps à Saddleworth Moor, au nord de l’Angleterre. L’absence de remords et le refus à collaborer avec la police pour les aider à retrouver l’endroit où ils étaient enterrés fait de Brady l’un des criminels les plus détestés d’Angleterre. Les Smiths qui sont originaires de Manchester rendent ici hommage aux enfants qui, à l’époque où les meurtres ont été commis, étaient à peine plus âgés que Morrissey.


Add a comment

*Please complete all fields correctly

Related Posts

| 05 August 2016
Si vous n’avez pas encore entendu parler de Stranger Things, c’est que vous avez vécu sur une île déserte ces...
Posted by juliette | 03 August 2016
Le mois d’août c’est un peu claquettes, bronzette, paréo et gros coup de chaud. Mais cet été a une particularité...
| 28 July 2016
Samedi 10:00 On les aime ces plans de week-end au dernier moment, non ? Cat-sitter trouvé. Sac à dos, glacière,...